Publié le 5 septembre 2017


Le Millepertuis : une plante, deux ingrédients

L’été touche à sa fin mais les cuves de distillation continuent à tourner à plein régime. A Saint-Hilaire, nous venons de terminer la distillation de l’huile essentielle de Millepertuis, à ne pas confondre avec le macérât huileux de Millepertuis. Une plante, une espèce, deux produits différents. Nous vous dévoilons ici comment nous exploitons cette plante aux « mille trous ».

 

Le Millepertuis est une herbe vivace que l’on trouve au bord des chemins, dans les prés secs et les clairières. On dit qu’elle est capricieuse car les graines peuvent rester dans le sol très longtemps sans germer. Une année vous pouvez en trouver en abondance et la suivante beaucoup moins. Il est donc très difficile de faire des prévisions sur cette matière première. La variété récoltée par De Saint Hilaire se nomme Hypericum perforatum ; elle fait partie de la famille des Hypericaceae.

 

On reconnait le Millepertuis grâce à ses cinq pétales de couleur jaune doré. Sur chaque pétale, on peut observer des glandes qui donnent l’impression de minuscules perforations. C’est pour cela que l’on a nommé cette plante « mille trous ».  Elle est aussi nommée herbe de la Saint Jean qui correspond à sa période de floraison.

 

IMG_20120704_115744

 

Le macérat de Millepertuis est fabriqué par macération des fleurs fraîches dans de l’huile végétale de tournesol biologique. Nous récoltons les sommités fleuries au printemps lorsque la plante est en pleine floraison. Il faut ensuite laisser macérer puis filtrer l’huile. On obtient une huile de couleur rouge à brune. Ce macérât huileux est reconnu pour ses vertus réparatrices et cicatrisantes.

Macérat Huileux Biologique - Millepertuis

On l’utilise pour soulager les brûlures ou les coups de soleil. Il serait également anti-inflammatoire et soulagerait les inflammations. Attention à ne pas s’exposer au soleil après application car le macérât contient une molécule nommée hypéricine qui est photosensibilisante. Nous produisons environ 2 tonnes de macérât huileux par an que nous vendons en tant que matière première, produit fini ou que nous incorporons dans nos formules de cosmétiques tel que notre roll’on Calm’feu.

 

Roll'on - Calm'Feu

Quant à l’huile essentielle, elle est produite au mois d’Août lorsque la plante est défleurie. Cela correspond au moment où les graines se forment. L’huile essentielle de Millepertuis fait partie des huiles essentielles onéreuses car elle est rare. Son rendement est très faible. Il nous faut 1 Kg de plantes fraîches pour produire 2 ml. De plus, c’est une distillation complexe. La plante est composée de molécules lourdes ce qui nous oblige à distiller 4 à 6 heures pour obtenir les molécules qui offrent les bienfaits de la plante.

Huiles_Essentielles_Bio-Millepertuis-900x900-SD

Comparée au macérât huileux, l’huile essentielle n’est pas photosensibilisante. En effet, la molécule d’hypéricine ne peut être extraite à la vapeur d’eau. On ne la retrouve donc pas dans la composition. Il n’y a alors pas de risque de photosensibilisation. Elle est de couleur jaune pâle à jaune doré et a une odeur fruitée, épicée avec une note de foin. Elle est utilisée principalement pour ses propriétés cicatrisantes.

Le millepertuis est l’ingrédient phare de notre sérum anti-âge, très apprécié de nos clients.

 

Sérum AA


Mots-clés: , , ,

Laisser un commentaire




XHTML : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
*